Irish Girl – Sous le ciel de Cork !

An bhaisteach riamh bodhraigh dom ar aon nos *
S’il y a bien une chose qui me fascine chez les irlandais, c’est la capacité à exploiter au maximum les lettres de l’alphabet… J’imagine le calvaire des gamins en primaire durant les dictées avec tous les h planqués. Moi je vous le dis, inventer un patois en buvant du whiskey c’est prendre des risques immenses…
image (6)Le gaélique est une langue fascinante bien que pas super sexy à prononcer vous l’aurez compris…
Levé aux aurores ce matin (bon on finira notre nuit dans le car) pour prendre la direction de Cork.
Dur dur ! Surtout après la soirée bien arrosée que l’on a partagé avec Charlotte et Anais, nos deux nouvelles copines françaises étudiantes en médecine.
Résultat je me retrouve hypnotisée par le fonctionnement du grille pain de l’auberge de jeunesse… Les ravages de la bière…
On quitte Galway sous la pluie pour retrouver un ciel nuageux mais sans eau plus au Sud. Si côté météo on a plutôt du bol, notre chance tourne un peu quand on passe 3h de car avec un bébé chouineur juste derrière nous… Non mais faites des gosses qu’ils disent… Avec Solen on confirme que ce concept nous dépasse. On devrait interdire les voyages aux enfants de moins de 6ans (rhoooo ça va ne nous jeté pas des pierres. On se tape les mômes des autres au quotidien, c’est pas pour les retrouver durant nos vacances…).
Cork c’est une immense ville qui a un côté très industriel. Beaucoup moins de charme que Galway qui est devenue notre nouveau chez nous depuis notre arrivée. On passe la journée dans le Centre Ville (On Lar en gaélique) à flâner et faire du shopping (vous allez être gâté à notre retour). Mais bon le soleil pointe son nez et je fais tomber la veste… Solen ne manque d’ailleurs pas de se moquer de moi dès que j’ai le malheur d’éternuer… Ah bah vi le soleil est là mais le vent aussi… Alors je m’enrhume très légèrement, rien d’étonnant avec moi 😉
C’est donc les bras chargés (on a fait exploser le budget des souvenirs) qu’on reprend le car dans lequel l’absence de bébé pleurnicheur offre un retour calme. Parfait pour profiter du soleil couchant et pour l’inspiration. Solen kiffe voyager avec une copine geek et écrivain et pour ma part je kiffe voyager avec une pro de la culture celtique.
Passage à l’auberge pour faire notre valise (et oui c’est notre dernière nuit à Galway snif snif), déprimer en voyant qu’on remballe à nouveau, paniquer en ne réussissant plus à fermer la-dite valise et enfin dîner léger avant de passer notre soirée au QG (le Tigh Fox pour ceux qui auraient manqué un épisode).
Au programme du soir musique et whiskey (oui j’arrête les pintes de bière qui font image (4)gonfler le ventre, tandis que Solen reste fidèle à son régime Chardonnay) comme une parfaite irlandaise ! On est rejoint par nos copines frenchy (qui repartent aussi pour Dublin demain) et un petit nouveau (Titouin, le marseillais).
Une parfaite dernière soirée à Galway au son des guitares et du banjo.
En prime, je confirme mon statut de piranha en craquant légèrement sur le guitariste/leader du duo… Il a du charme cet irlandais et en plus il est musicien et chanteur…
Solen craque sur les violonistes et moi sur les guitaristes, pour une fois on ne se bat pas 😉
On parvient à leur demander de nous chanter Galway Girl puis Dirty old Town des Pogues !
Puis avec Charlotte, on se paye un fou rire en observant une brochette de touristes américaines qui a bien du mal à gérer l’irish coffee …
QUI A DIT :
« C’est pas par ce qu’il y a un goal que tu ne peux pas marquer de but ! »? (Mon nouveau mantra ;-))
P.S. : We love you !
* The rain never bother me anyway

Laisser un commentaire