Ready, Steady, (Laura) Rose !

Si on ferme les yeux et qu’on lance l’EP Ready Steady Rose sans avoir jamais croisé le chemin de Laura Rose, on s’imagine une américaine avec des racines haïtienne ou de la Barbade. Une femme métisse avec un physique capable de rendre Rihanna jalouse…. La voix de Laura nous emmène au pays du reggae avec un groove sensuel et rauque.

Et puis, on jette un oeil à la pochette de son album… Et là, c’est le drame on hallucine…
Si niveau physique, Rihanna n’a rien à lui envier. On fait face à un superbe mélange entre le Canada et le Royaume-Uni avec une French Touch pour peaufiner le tout. Elle brouille bien les pistes tant son accent sonne plus US que UK.

Passée cette première révélation, on  peut se focaliser sur la découverte des 7 titres ultra groovy de cet EP.

1079Roar ouvre les hostilités et n’a pas à rougir de porter le même titre qu’un tube de Katy Perry. J’ai tellement adoré cette intro que je m’imaginais déjà l’utiliser pour créer une choré pour l’un de mes cours de zumba et puis 1min22 plus tard le morceau est déjà terminé… POURQUOOOOOOOOIIIIII ?! C’est moche. Comme si mon réveil venait d’interrompre un doux rêve bien rythmé.

Pas grave, les titres s’enchaînent et nous entraînent dans un univers où les consonances reggae laisse de plus en plus de place au hip-hop. Le flow de Laura Rose est fluide. L’intensité de sa voix s’ajuste à la perfection avec ses paroles, tout spécialement avec les titres Fear ou I’m Done. Ce dernier titre m’a aussi donné l’impression de voyager et de me retrouver sur une plage, un cocktail à la main, en train de danser langoureusement. Le morceau le plus reggae de Ready Steady Rose, avec Once Upon a Time qui le suit et véhicule un message positif et fort, malgré la dureté de certaines paroles.


Quatrième morceau de l’EP, In Love amorce le changement de style musical dont je parlais plus tôt. Ce qui montre que l’enchaînement des morceaux à lui aussi été réfléchi. Un EP construit et pensé de A à Z qui permet une belle immersion dans l’univers de Laura Rose.

eRvsVh8WNouveau coup de coeur pour Ink it avec le son de l’aiguille électrique de tatouage en arrière plan de ce morceau plutôt dancehall. Le tout regorge de bonnes idées dans la composition des mélodies. Tout comme le placement des chœurs qui viennent soutenir et renforcer les refrains sans peser sur le reste du morceau. Ce que j’avais déjà pu noter dans un feat avec Kateb dans lequel Laura pose sa voix sur le refrain. 

Il y a un côté combattante dans ce morceau qui me parle et à défaut de pouvoir utiliser Roar en cours de zumba, je me dis que Ink it pourrait être pas mal. Le seul souci de ce morceau, c’est qu’il marque la fin de l’EP. Franchement on en voudrait plus.

 

Les morceaux ne dépassent 3min50 pour le plus long. Le tout offre un ensemble cohérent et efficace. Laura Rose va droit au but et ne fait pas dans le fioriture. Tout comme Kateb, dont je vous parlais récemment, elle fait partie de ces jeunes artistes méconnus qui mériteraient une belle carrière vu qu’ils n’ont rien à envier à certains chanteurs(euses) plus médiatisés.

Retrouvez Laura Rose sur Youtube

Laisser un commentaire