Sur l’écriture de Bukowski

Sur l’écriture n’est pas un roman mais un recueil de lettres rédigées par Charles Bukowski entre 1945 et 1993.

Destinées à ses amis, son éditeur, des directeurs de magazines ou encore à des collègues, on découvre les différentes facettes de ce poète hors norme. Ecrits personnels viennent se mêler à des échanges professionnels.

Au fil des lettres, on assiste aussi à la maturation d’un artiste. On suit l’évolution de Bukowski tant sur le plan artistique que personnel. 50 ans pour voir le jeune homme inconnu, alcoolique notoire et cynique devenir un écrivain qui lutte pour obtenir la reconnaissance.

Sur-l-ecritureLes lettres et croquis se dévorent au gré de nos envies et de notre temps libre. On plonge dans l’intimité de cet auteur.

Si le tout s’avère fort intéressant et révélateur sur la personnalité de Bukowski, j’avoue avoir été un peu déçu de ne pas en apprendre plus sur le processus et la technique d’écriture de ce-dernier. Je pensais avoir plus de réflexions sur l’acte de création, la naissance d’une oeuvre.

Les lettres nous plongent dans le quotidien d’un homme que la vie n’a pas épargné, qui s’est battu pour arriver à ses fins même si les écarts étaient nombreux et qui ne vit qu’à travers sa plume. On apprend que l’écriture est aussi vital pour Bukowski que l’oxygène l’est pour tout être humain. Il prouve aussi qu’à force de patience et de ténacité, il est possible d’atteindre son objectif. Loin de chercher la gloire, on constate surtout que l’écriture était une seconde nature, un besoin. Très critique à ses débuts, voir présomptueux et plein de rage, il « s’assagit » avec l’âge en quelque sorte.

Vivre pour écrire. L’écriture à vif. L’écriture comme exutoire. L’écriture comme drogue. Un portrait torturé mais vrai et plein de sincérité.

Sur l’écriture de Charles Bukowski
Editions Au Diable Vauvert
338 pages
20€

Laisser un commentaire