Sur les pas de Sainte Thérèse de Lisieux

Nouvelle ville sur ma liste des découvertes à moins de 3h de Paris en train, c’est Lisieux !

Pour l’occasion, j’avais fait quelques recherches sur le net pour organiser un peu ma journée de manière à ne rien louper des essentielles de la capitale du Pays d’Auge en Normandie.

Sur le site de l’Office du Tourisme, j’ai déniché un parcours à travers la ville, se nommant « Sur les pas de Sainte Thérèse de Lisieux ». 13km à naviguer dans les rues de la ville en suivant la ligne bleue… Le tout, sous un beau soleil, qui m’a fait regretter d’avoir choisi le jean plutôt que le short…

SAMSUNG CSC

N’aimant pas spécialement suivre les sentiers tout tracés, en quittant la gare de Lisieux, je me suis engouffrée sur un petit chemin, l’Orbiquet, une promenade écologique où la nature est préservée le long de la rivière du même nom. Un petit détour qui permet tout de suite de profiter de la verdure plutôt que de longer la route pour accéder à la Basilique qui trône sur la colline de Lisieux et domine la ville. Votre arrivée en train en jette au vu du panorama.

Prenez le temps de découvrir la Basilique en long en large et en hauteur. Elle est SAMSUNG CSCmagnifique. En franchissant sa porte, j’ai eu un moment « wahouuu ». J’ai plutôt tendance à éviter de prendre des photos quand je suis dans un lieu de culte, même ouvert au public, mais là je n’ai pas pu résister. Il y a tant de chose à voir. Sur cette colline, loin du tumulte de la route, on a la sensation d’être coupé du monde. En ce 14 août, il y avait très peu de visiteurs, ce qui permettait de flâner allègrement.  A 11h et midi, j’ai écouté les cloches tinter à deux reprises et la mélodie qui s’en échappait n’a fait que rajouter de la poésie à ce décor. Après un tour à l’arrière de la Basilique, je me suis donc décidée à suivre la fameuse ligne bleue.

 

SAMSUNG CSC

Seconde étape, l’Eglise Saint Jacques fermée au public mais qui ouvre ses portes pour accueillir des expositions. Vu qu’il n’y en avait aucune de programmée, je n’ai pas pu passer la porte. J’ai donc poursuivi ma route jusqu’à l’Hôtel de ville pour me glisser dans le parc lui faisant face pour déguster la salade que je m’étais préparée la veille. Isolée, face à l’arrière du Théâtre, j’ai profité du soleil en silence.

Pour mon plus grand plaisir, il n’y avait pas foule. Résultat, toute cette balade a été un bonheur. Pas de pression, pas de zig zags entre les piétons, des lieux touristiques sans trop de touristes… Bref, je reprends ma route direction la maison d’enfance de Sainte Thérèse de Lisieux, Buissonnets. Pour

SAMSUNG CSC

infos, si vous souhaitez aller à Lisieux, sachez que ça grimpe. Arrivée devant la maison, je trouve porte close. Les visites de l’après-midi ne débute qu’à 14h et il est 13h30 à ma montre. J’aurais pu patienter, mais j’avoue qu’attendre 30 minutes pour voir la chambre de la future Sainte Thérèse ne m’a pas motivé plus que cela. Et vu que l’on ne pouvait même pas apercevoir le jardin derrière les hauts murs, impossible d’avoir un aperçu donc de susciter une curiosité supplémentaire…

SAMSUNG CSCJe redescends donc direction le Jardin de l’Evêché, un jardin à la française, dans lequel quelques enfants jouent et des adultes profitent du soleil derrière un bon bouquin ou juste allongés sur l’herbe. La fontaine apporte un peu de fraîcheur à ce cadre, sans compter que les rires des enfants se mêlent au bruit de l’eau. Un régal et l’occasion de ralentir la cadence pour profiter tout simplement.

Sortant par la Cour Matignon, j’ai atterri au pied de la Cathédrale Saint Pierre. Un autreSAMSUNG CSC monument religieux, moins impressionnant que la Basilique, mais plaisant à découvrir. C’est dans cette Cathédrale que la future Sainte Thérèse vient se confesser chaque dimanche et assiste à l’office en famille. D’ailleurs, il y a un paquet de confessionnal dans la nef, mais manque de chance (ou pas) je ne suis pas présente aux heures « d’ouverture ».

Sur la Place François Mitterand, deux choix s’offre à moi. Celui de filer direction le Carmel ou de faire un détour pour prolonger la balade touristique. Au vu de l’heure, je prends la voie la plus longue. J’arrive au Musée d’Art et d’Histoire que l’on peut visiter gratuitement. On y découvre l’Histoire de la ville de la préhistoire à nos jours. Intéressant et la maison qui abrite le musée vaut le détour.

SAMSUNG CSCJe ne reste pas longtemps enfermée, je retrouve le soleil et retourne au bord de la Touques pour admirer un canard qui bataille à contre-courant, tout me disant que je ferai bien un peu de canoë sur ces rapides…

Je repasse par le centre ville qui est fermée à la circulation pour l’été et donc zone réservée aux piétons. Parfait pour se promener en toute liberté et rechercher un endroit où me poser pour faire une petite pause. Finalement, c’est à l’intérieur de La Planche au Thé que je me pose pour déguster un petit thé. Juste en face du Carmel. La dernière étape de ce périple.

Déception quant à cette dernière visite car on ne peut voir que la chapelle et l’entrée duSAMSUNG CSC Carmel. Impossible de franchir ses portes pour en découvrir les jardins. Il faut dire que le vœu de silence des carmélites leur permet difficilement de communiquer avec l’extérieur.

Je décide de remonter tranquillement vers la Basilique pour y visiter le Dôme que j’avais laissé de côté ce matin de peur de ne pas avoir le temps de tout voir. Pour 1€50 (0.50€ pour les moins de 14 ans), il faut gravir 302 marches pour accéder au « sommet » de la Basilique et dominer Lisieux. La vue que l’on a de l’intérieur de la Basilique à cette hauteur est captivante. On découvre les détails des peintures et de certains vitraux. J’erre dans les couloirs extérieurs de la Basilique, regardant le paysage prenant place sous mes yeux. Je vais jeter un œil à l’exposition retraçant la vie de Thérèse et de sa famille avant de reprendre le chemin de la gare pour rentrer sur Paris.

Un parcours super (et très bien indiqué) pour qui souhaite voir un maximum de chose à Lisieux en une seule journée. Bon, par contre, le 14 août et le lundi en général, n’est pas propice pour le shopping ou les restaurants. Beaucoup étaient fermés. Ce qui rajoutait au calme des rues et de la ville. En dehors de ces lieux et du centre ville, Lisieux possède encore quelques surprises au détour d’une ruelle de part son architecture.

Le parcours est à imprimer ici si vous le souhaitez.

Bilan économique de cette journée : 

Aller/Retour Intercités Paris – Lisieux : 30€
Pause thé : 3.5€
Visite du Dôme de la Basilique : 1.5€

Soit : 35€ la journée.

2 commentaires sur “Sur les pas de Sainte Thérèse de Lisieux

Laisser un commentaire